Le 08 juillet 2022

La question mérité d'être posée. Peut-être trouvez-vous que vos interprétations manquent d'un petit quelque chose, qu'elles sont un peu ordinaires. Peut-être leur manque-t-il d'une touche d'émotion. Alors comment rajouter ce petit quelque chose qui fera dresser les poils de votre auditoire ?

J'aimerais surtout vous convaincre que cette question n'a aucun sens ! L'émotion vient de vous, de ce que vous transmettez par votre jeu. Ça peut être de la joie mais aussi de la tristesse et même quelque chose chose d'autre, difficile à définir, à nommer. Le niveau ne rentre pas forcément en ligne de compte.

J'ai déjà écouté mes symphonies préférées de Mozart par un orchestre qui n'en avait rien à foutre d'être là, qui dégageait une mauvaise ambiance... eh bien, malgré les qualités individuelles de chaque instrumentiste, aucun émotion ne se dégageait.

Et inversement. Certains de mes élèves, sans avoir un gros niveau ont pu dégager de l'émotion d'un morceau simple mais su et integré dans la tête et dans le corps.

Bien sûr, un niveau plus élevé pourra nous permettre de réaliser plus facilement de ce que l'on souhaite, au niveau du toucher, des nuances... mais n'est pas la condition sine que non à un jeu avec de l'émotion.

En résumé, il n'y a aucune pratique particulière qui permettrait de jouer un morceau de piano en dégageant de l'émotion, c'est quelque chose qui vient quand c'est le moment, à force de jouer, d'écouter, de pratiquer, de connaître... et comme pour tous les autres arts, certains seront plus dans la technique, d'autres plus dans la recherche de l'émotion, c'est ainsi !
____________________________________

Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération




5. Posté le 09 juillet 2022 à 19h51 par Nath


Faut aimer le morceau que l'on joue déjà et ensuite l'avoir appris par car c'est plus difficile en lisant la partition de se concentrer sur l'émotion dégagée... Et bien sûr peu importe le niveau. Pour moi en tout cas un morceau de piano joué d'un trait sans aucune faute mais sans émotion est un morceau raté je préfère entendre qq hésitations ou qq canards mais avoir ressenti des frissons en l'écoutant.
____________________________________

4. Posté le 09 juillet 2022 à 19h16 par Webmaster


Oui, je crois que vous avez raison. Tout ceci est assez mystérieux. Je rajouterai, ce que je n'ai pas écrit dans l'article, car lorsque l'on ressent soi-même quelque chose en jouant, on peut ensuite le transmettre. Si l'on est uniquement mécanique, solfégique, bon élève, on ne risque pas de faire passer quoi que ce soit.
____________________________________

3. Posté le 09 juillet 2022 à 15h44 par Corinne


C'est exactement ça. l'émotion viens du cœur , du plaisir , du ressenti et non du nombre d' années de pratique . Bien sur ça peut aider mais il est vrai que l'on puisse avoir des années de pratique et faire passer aucune émotion.
____________________________________

2. Posté le 09 juillet 2022 à 15h13 par kATIA


C'est bien ce que je pensais. Ce n'est pas forcément les années de piano qui comptent mais l'émotion qui nous gagne en jouant.
____________________________________

1. Posté le 09 juillet 2022 à 14h15 par Tarlao frederic


L'émotion est plus facilement partagée et transmise quand on la ressent soi-même.