Si vous arrivez à la conclusion après avoir progressé tout au long des 33 leçons que comportent ces cours de piano, laissez-moi d'abord vous féliciter. Ce n'est pas rien ce que vous avez accompli. Vous avez acquis de vraies bases, des bases solides sur lesquelles vous pourrez vous appuyer pour progresser encore.

Vous pouvez d'ores et déjà passer du bon temps au piano, jouer des pièces pas si faciles que ça et en travailler d'autres.

Vous avez acquis également des méthodes de travail. Je vous les ai répétées de très nombreuses fois. Vous savez maintenant qu'il ne sert à rien de vouloir aller trop vite, que l'on travaille déjà mains séparées, qu'il est souvent utile d'isoler les passages les plus difficiles et de les travailler à part, vous savez aussi suivre les doigtés lorsqu'ils sont indiqués et les trouver vous-même lorsqu'ils le sont pas et enfin, vous avez des connaissances autour de l'expression que l'on peut mettre dans l'interprétation d'une morceau.

J'aimerais maintenant voir avec vous de quelle façon vous allez pouvoir envisager l'année de piano qui vous attend.


DEUXIÈME ANNÉE


Ma première proposition, pour commencer une deuxième année de piano serait de reprendre les morceaux appris pendant cette première année ou peut-être seulement les vingt derniers. Plus vous remonterez loin, plus vous serez conscients des progrès réalisés. Les derniers morceaux, qui correspondent pile à votre niveau actuel, ne seront pas si faciles à reprendre et vous demanderont un petit dépoussièrage, justement très utile.

Vous serez amené ensuite à choisir d'autres morceaux à travailler. Si vous n'avez pas d'idée en tête, je vous propose justement les 35 morceaux que j'ai sélectionnés, arrangés, retouchés et écrits pour vous. Il s'agit juste d'une proposition de ma part. Ils ont l'énorme avantage d'être classés par difficulté croissante, ce qui vous enlève un poids.

Si vous souhaitez choisir vous-même les pièces à travailler, vous aurez une petite motivation supplémentaire mais attention... ne choisissez pas une pièce trop difficile. C'est un réel danger. Vous pourriez me répondre "Si elle est difficile, je travaillerai un peu plus". Ce n'est pas aussi facile et je l'ai observé de nombreuses fois, sur tous les instruments et même sur moi-même. Lorsqu'un morceau est trop difficile, il peut comporter des difficultés impossibles à surpasser et au moment où vous auriez pu vous remettre au piano avec joie pour travailler un morceau de votre niveau, comportant des difficultés parfaitement surpassables, vous allez hésiter jusqu'à oublier complètement que vous aviez commencé quelque chose. On pourrait comparer au vélo. Si vous faites de la route depuis un an, vous avez certainement progressé et vous arrivez peut-être à enchaîner 60 kilomètres le dimanche. Mais allez-vous vous inscrire à un club de semi-professionnels qui enchaînent tous 250 kilomètres pendant le week-end ? Vous avez le droit de vous tromper et de prendre un morceau trop difficile. Essayez d'en être conscient tout de suite et changez, remettez-le à plus tard.




POUR ALLER PLUS LOIN


Si vous portez votre intérêt sur l'accompagnement au piano, je vous propose de me retrouver pour une nouvelle série de 32 leçons qui vous feront progresser dans ce domaine. 32 leçons, 46 vidéos, des exemples, des partitions, des exercices pour apprendre à accompagner et à s'accompagner au piano.


Accompagner au piano. Cours d'accompagnement au piano en ligne. 3 cours gratuits