COURS N°14

Quintes à vide

Accords incomplets

L'utilisation de quintes à vide, c'est-à-dire d'accords sans tierce, donc incomplets, donne automatiquement une impression de musique ancienne, musique de danse celtique ou musique du Moyen Âge.

Exemple :

Exemple1

ou :
Exemple2

Elle peut donner un effet très intéressant sur un morceau, une introduction ou une partie d'un morceau.



Que pouvez-vous me proposer sur la chanson La jument de Michao ?







Vous pouvez prolonger ce travail avec les chansons téléchargeables ci-dessous.


TÉLÉCHARGEMENTS


TÉLÉCHARGEZ CE COURS EN PDF
LA JUMENT DE MICHAO




FORUM

Une question, une remarque ?
Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation


Message


waly
Posté le 22 décembre 2018 à 11h39

Est-ce un choix de votre part de ne pas écrire les accompagnements que vous exécutez ? Pour ma part, cela me serait bien utile, car il m'est difficile de visualiser toutes les touches jouées.

fma1110
Posté le 05 janvier 2018 à 23h44

Bonsoir,
Pour ma part, je ne remets pas en cause vos choix pédagogiques car je pense qu'ils sont bons. En effet, mon but étant de devenir autonome dans l'accompagnement, j'apprécie qu'il n'y ait pas de partition de la vidéo. Cela nous force à penser de nous-mêmes et ce sera important pour la suite, quand nous aurons à accompagner des partitions inconnues. La vidéo me permet néanmoins de comprendre, pour démarrer, où vous placez vos mains. Du coup, j'ai une question: le choix du placement de vos mains (et donc des renversements associés aux accords) se fait-il en fonction du côté pratique (règle du moindre effort) ou en fonction des sonorités des accords ? S'il s'agit des sonorités, qu'est-ce qui fait qu'un placement des deux mains sonnera mieux qu'un autre ?
Merci.

Webmaster
Posté le 23 décembre 2014 à 11h16

Je crois que mes choix pédagogiques sont exprimés clairement dans l'introduction. Le but n'est pas de passer par la partition pour réaliser des accompagnements ni de copier les miens. Mes accompagnements en vidéo ne sont rien d'autre qu'un exemple, une proposition.




-->