Marche turque de Mozart

Adaptation

Doubles croches et nouvelle tonalité



Ça vous tente de travailler sur la célèbre Marche turque de Mozart pour terminer ces leçons de première année ? Dans sa version complète, ça attendra la fin de la troisième année de piano, largement, le passage central étant assez redoutable. Mais dans la version allégée que je vous ai arrangée, c'est possible. Mais il n'est pas si facile, cet arrangement. Il reste une grosse difficulté qu'il va falloir travailler : un enchaînement de 8 doubles croches. Et que vais-je vous dire encore une fois ? Bien-sûr, ce genre de chose se travaille lentement et en toute décontraction.

Pour commencer, deux exercices identiques, l'un en La mineur, l'autre en La majeur, comme le morceau. Ce sont des groupes de 4 doubles croches suivis d'une noire. La MG n'a pas d'importance. Vous allez répéter ces exercices autant de fois qu'il faut pour atteindre un tempo qui vous paraît correct pour la future interprétation de la marche turque.

Exercice
Cliquez sur la portée pour écouter cet extrait

Stop Pause



Cliquez sur la portée pour écouter cet extrait

Stop Pause



Et voici le moment de se lancer dans l'interprétation de cette Marche turque. Par chance, la MG ne vous posera pas de difficulté avec ses 3 notes. Vous utiliserez la technique des notes répétées uniquement sur les 3 notes du début du morceau (avec les doigtés 3 - 2 - 3), que l'on retrouve aussi en mesure 13.

La nuance forte me paraît tout à fait de rigueur d'un bout à l'autre du morceau.

Que penseriez-vous d'un petit ralenti en fin de morceau ?

Cliquez sur la portée pour écouter cet extrait

Stop Pause






TÉLÉCHARGEMENTS


Pour obtenir toutes les partitions des cours en pdf, les partitions de deuxième année,
tous les cours, tous les exercices et le livre Astuces pour aller loin en piano,
merci de me soutenir :

Me soutenir


FORUM


Une question, une remarque ?
Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation


Message


Philippine Siguret
Posté le 11 janvier 2018 à 17h05

Bonjour

Bonne Année je me demandais si vous pouviez mettre quelques partitions plus difficile à disposition pour nous ?
Je vous remercie de votre réponse
Philippine Siguret

Philippine Siguret
Posté le 07 mai 2017 à 18h01

Ou peut on trouver les morceaux de la la land en partition ?


Webmaster
Posté le 25 avril 2015 à 23h07

Cher Falyzio,

C\'est tout à fait formidable et je vous félicite vivement. Que vous préfériez le par coeur de temps à autre ne pose aucun problème.
Nous sommes tous différents et nous devons nous appuyer sur nos qualités pour progresser. Je parle de ceci dans l\'article suivant : Piano, apprendre à\ l'oreille que je vous invite à parcourir.

Pour aller vraiment loin dans le piano ? Vous êtes vraiment très bien parti et on sent que la motivation est réelle, c\'est formidable. Toutefois, j\'aurais envie de dire :
- Choisissez les morceaux qui vous plaisent.
- Fixez-vous des objectifs à court terme raisonnables.
- Ne laissez jamais de côté la théorie.
- Essayez de prendre des cours de solfège.

N\'hésitez pas à me donner des nouvelles de vos progrès, disons... une fois par an, ça me ferait très plaisir. Bonne chance, vous avez rendu votre professeur très fier !

Falyzio
Posté le 25 avril 2015 à 16h20

Monsieur Jean-Baptiste Voinet,

Je termine ce cours avec +/- 8 mois de persévérance et de volonté !
J'arrive à jouer vos morceaux de façon correcte ! D'autres morceaux ont leur difficultés mais dans l'ensemble c'est ok voire parfait ;)

C'est normal que parfois il y a des morceaux que je n'arrive pas à jouer avec la partition devant mes yeux ? et que d'autres j'arrive à jouer sans problème en ayant la partition devant moi ?

Lorsque je sens que je me perds dans la lecture d'une partition j'essaye de mémoriser un peu par cœur...Est ce mauvais de faire ça ?
Et que me conseillez vous pour aller vraiment très loin dans le piano ? Pour pouvoir interpréter n'importe quel morceau et pouvoir créer mes propres accompagnement..

Maud 82
Posté le 11 octobre 2014 à 10h27

Bonjour Jean-Baptiste,

Je termine cette première année, après quelque ralentissement dans mon apprentissage ces derniers mois, et je retrouve un rythme plus régulier, avec toujours autant de plaisir (de progression ça c'est autre chose....!!)

La "Gavotte" m'a donnée beaucoup de mal, la symphonie de Beethoven bien moins, et la Sarabande était en travail progressif depuis plusieurs mois, alors sans la jouer comme vous, disons que je m'en approche...je rejoue très régulièrement mes morceaux préférés, de ce fait je les connais par coeur et je les peaufine et re-travaille l'interprétation, enfin j'essaie !

J'ai donc fermement l'intention de poursuivre. Merci de me guider pour me permettre de continuer cette aventure musicale émouvante et exaltante !
Avec mes cordiales pensées,
Monique


Webmaster
Posté le 03 mars 2014 à 15h06

D'abord toutes mes félicitations pour cet accomplissement.
Pour que le site www.accompagner-au-piano.fr vous soit profitable, il faudrait vous ayez une accroche particulière avec cette activité. Que vous aimiez d'ores et déjà chercher des accompagnements pour vous accompagner vous-même ou pour accompagner d'autres personnes. Si ce n'est pas le cas, je vous propose de prendre un peu d'assurance avec les morceaux de la deuxième année de piano.

Famille Pierroux
Posté le 25 février 2014 à 17h54

Bonsoir Monsieur Voinet,

Je viens de terminer le dernier exercice de ma première année théorique (Sarabande encore à peaufiner). Il m’a fallu 1 an et 5 mois avec une certaine persévérance dans l’effort... Le temps disponible rend cela fort relatif.
Je “séchais” parfois sur les doigtés avant de synchroniser (gamme logique respectée ou débrouille selon le morceau ?).

Vers la fin, environ une fois sur deux (pourquoi ?), ce sont les liaisons en souplesse et le rythme par rapport à la ligne mélodique qui retardaient une finition satisfaisante de certains morceaux.

Je me proposais de continuer les morceaux proposés en me demandant si j’allais tenter l’accompagnement en même temps, au risque de me disperser ou si je devais rôder encore mon apprentissage auparavant.

Pourriez-vous me donner une stratégie générale ou un conseil précis pour ne pas me planter ?

En vous remerciant déjà et vous espèrant en pleine forme.
Bien cordialement,

P. Pierroux