Le 15 janvier 2020

Vous avez vraisemblablement en tête la Marche Turque de Mozart, mais pour être sûr que nous parlons de la même chose, en voici un enregistrement :



Cette pièce termine la sonate N°11 du compositeur autrichien ; elle possède une forme tout à fait particulière, proche du rondo mais pas tout à fait, elle est assez unique dans l'oeuvre pour piano de Mozart.

Attention !

J'ai croisé ici et ici des tutoriels dont le titre ressemble à Comment jouer la marche turque de Mozart ? ; Je dis attention ! Je ne suis pas sûr que les choses puissent fonctionner comme ça ! Je pense sincèrement que : soit on a le niveau pour travailler cette musique, soit on ne l'a pas.

Dans le premier cas, nous n'avons pas encore le niveau mais un travail adapté de quelques semaines va nous y amener, dans le deuxième cas, nous ne l'avons pas du tout et un travail acharné va mener, au mieux à une interprétation bancale, amenant des frustrations et autres problèmes purement pianistiques, ce que je pense qu'il faut éviter.

De réelles difficultés

La première partie est ouverte à un élève de troisième année. Il y a des doubles croches, ça va un peu vite, des apogiatures mais la main gauche suivra sans problème. Il est possible d'ailleurs de n'apprendre que ce thème en la mineur, sans passer à la suite ; je l'ai déjà fait avec une élève, par le passé.

Premier thème de la marche turque de Mozart, partition.

Le deuxième thème passe en la majeur. Nous avons trois dièses à la clef, ce qui n'est certainement pas en mesure d'effrayer un élève motivé. Mais nous sommes en octaves à la main droite. Il ne s'agira pas ici de, simplement, travailler le morceau, mais d'être à l'aise avec sa technique d'octaves avant de s'attaquer à cette partie, sous peine d'une interprétation pas propre du tout, et même des douleurs au piano.

Deuxième thème de la marche turque de Mozart, partition.

Le troisième thème, dont voici un extrait, est celui qui m'avait posé le plus de difficulté quand j'avais appris cette pièce pour piano, il y a pas mal d'années de celà. Les doubles croches continues, dans la tonalité de fa# mineur poseront de réelles difficultés. Comme on dit vulgairement : ça tricotte ! Un bon truc pour savoir si vous êtes prêt : Où en êtes-vous avec la gamme de fa# mineur, à la main droite ou moins ? Si l'interprétation de cette gamme n'est pas aisée, c'est qu'il est peut-être trop tôt pour La marche turque.

Troisème thème de la marche turque de Mozart, partition.

Nous avons ensuite le retour du deuxième thème, puis le retour du second (c'est là que la forme est tout à fait particulière), une varation sur le second, plus difficile puis le final, un peu différent mais pas plus difficile que le reste. À nouveau, il faudra être très à l'aise avec les octaves, à la main gauche comme à la main droite.

En conclusion, je dirais que La marche turque de Mozart, bien qu'étant un classique du piano, n'est pas du tout du même niveau que La Lettre à Elise et qu'il serait bon de ne pas s'y tromper pour ne pas perdre son temps à travailler quelque chose de trop difficile, ce qui a de grandes chances de mener à un abandon et/ou à la frustration. Mais il existe des versions simplifiées ; ça peut être intéressant de chercher de ce côté là.
-->